jeudi 23 août 2007

Stop au gaspi de PUL!

Ma machine à couches a encore chauffé!

Après avoir vu le super modèle de Doudounours qui permet de faire 2 culottes de protections avec un seul patron, mon cerveau n’a cessé de tourner et retourner mes patrons de culottes dans tous les sens. Il devait bien y avoir un moyen d’utiliser moins de PUL pour faire des culottes de protection… Eh bien voili voilou, voici mes premières réalisations de TE1 et de culottes de protection, sur base de modèles que j’apprécie particulièrement, mais qui se font dans un coupon de PUL de 25 cm de large !

Le principe est très simple : les « ailes » de la culotte sont faites en polaire. Je ne crois pas qu’il y aura des fuites à ce niveau-là.

La polaire est double, pour éviter qu’elle ne se déforme trop et pour que les pressions ne l’arrachent pas. Je me demande si je ne vais pas mettre une troisième couche de doublure polyester, pour réduire encore les propriétés élastiques de la polaire. Je fais d’abord un essai avec ma culotte et ma TE1 telles quelles et puis je vous dis quoi !

J'ai fait une TE1 avec le patron Wee Weka (pocket S/M) et une culotte de protection pour une TE2, avec le patron de Chloe Toes, taille M (adapté comme indiqué dans le pas à pas).



























Un schéma qui explique comment faire. C’est tellement simple que j’ai presque honte de le mettre sur le net, hi hi :

La découpe me permet même de faire mes chers goussets, mais après je n'ai plus aucune chutte même pas pour renforcer les pressions.

Voici le point que j'utilise pour coudre la polaire au PUL. Visez-moi les bords de la polaire et les pressions étoiles:

2 commentaires:

khris76 a dit…

alors verdict? En tout cas, c'est super joli, et ça donne des idées supplémentaires. Je crois que je vais recommander ton blog pour les débutantes. Bonne continuation.

Marthe a dit…

Merci pour les gentils commentaires!

Je dois être honnête, il y a plus d'humidité au niveau des hanches avec cette méthode, mais ça convient parfaitement pour la journée, en-dehors des très longues siestes!
Comme ça prend plus de temps à coudre que des "normales", et qu'en cousant ses culottes soi-même on économise déjà pas mal comparé aux culottes du commerce, j'avoue que je fais la paresseuse et que je n'ai plus fait "d'anti-gaspi" depuis celles qui sont sur ce blog ;-).